Promo !

Guillaume Chasteau d’après Nicolas POUSSIN – La mort de Germanicus

160,00

Guillaume Chasteau d’après Nicolas POUSSIN – La mort de Germanicus

Rupture de stock

Catégorie : Étiquette :

Description

Guillaume Chasteau d’après Nicolas POUSSIN

La mort de Germanicus

Gravé en 1663 – Imprimé sur papier vergé.

Dimensions 49,5 x 61 cm.

en bon état, bords poussièreux, pliures en haut à gauche. Petites déchirures sur les bords, sans toucher la cuvette.

Gravure de Guillaume Chasteau.

Tampon de l’école des Beaux-Arts d’Amiens.

Marque dans la planche de Michel de Marolles.

Selon les conventions de la peinture d’histoire classique, le tableau est censé mettre en scène le discours de Germanicus tel que l’imagine Tacite au livre II des Annales. Mais il semble que le discours soit ici terminé. Poussin a choisi le moment où Germanicus vient d’expirer, empoisonné par Pison et Plancine. Il peint les réactions diverses de l’assistance après l’événement. Au premier plan à droite, Agrippine, son épouse, est entourée de ses enfants et se voile le visage en signe de désespoir, selon un geste dont la tradition iconographique remonte à l’Agamemnon de Timante, se voilant la face devant le sacrifice d’Iphigénie sa fille. A gauche, les soldats de Germanicus sont partagés entre la tristesse à gauche et la révolte à droite : au centre, l’un d’eux lève le bras droit, attestant les dieux que son général sera vengé.

Nicolas Poussin est probablement le premier peintre à se pencher sur ce sujet. Cet épisode de l’histoire de la Rome antique est tiré des Annales de Tacite. Il décrit les succès militaires du général romain, frère ainé de Claude, au service de l’empereur Tibère, notamment contre les Germains, ce qui lui a valu son surnom. Il est envoyé aux combats en Syrie, mais se heurte sur place à l’opposition du gouverneur Cnaeus Calpurnius Piso. Il meurt brutalement sur place, à Antioche, accusant Piso de l’avoir empoisonné sur ordre de Tibère. Il fait jurer à sa femme Agrippine l’Aînée et au reste de sa famille de venger sa mort, jouissant alors d’une grande popularité parmi le peuple romain. Poussin a sans doute pris connaissance du texte de Tacite par le biais d’une traduction italienne, nombreuses à l’époque à Rome.

Livraison de cette gravure de Guillaume Chasteau d’après Nicolas POUSSIN

Expédition dans le monde entier, emballage soigné.

Consultez mon tutoriel sur l’expédition de mes gravures.

Informations complémentaires

Poids 1 kg
Dimensions 1 × 61 × 50 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Guillaume Chasteau d’après Nicolas POUSSIN – La mort de Germanicus”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…