Secrets d’Antiquaire

Secrets d’Antiquaire

Guide des méthodes de finitions pour les meubles anciens.

Fort d’une expérience dans la rénovation de mobilier, je peux vous assurer que si vous suivez mes conseils de finition pour vos meubles anciens, tout aussi bien que contemporains pour ceux cirés à l’ancienne; vous obtiendrez des résultats excellents. Pour les astuces et les méthodes de finitions, l’expérience de toute une vie est certainement celle qui amène les meilleurs résultats.

En premier lieu, dans la plupart des cas : un meuble doit être «traité » avant tout décapage, nettoyage et encaustiquage, et il vous faut vérifier si votre meuble présente des trous de vers. Si c’est le cas, il est absolument nécessaire de le traiter avec un insecticide fongicide, genre XYLOPHENE spécial meuble. Mais surtout pas celui utilisé pour les charpentes, car l’odeur reste persistante.

Tout d’abord, vous allez passer le produit au pinceau à l’arrière du meuble, et bien faire imbiber le bois de ce xylophène.

Une opération inutile pour les côtés et façades du meuble, car le bois ciré n’absorbe pas le produit.

Seuls les trous seront traités, mais le plus efficace est d’utiliser un bidon sous pression, muni d’une aiguille que vous rentrerez au maximum à l’intérieur de ces trous, tous les 8 ou 10 trous. car les vers a l’intérieur forment des galeries qui communiquent avec les autres.

Lorsque l’on traite un meuble déjà patiné, l’emploi de ce produit tache inévitablement, ce qui rend obligatoire la réfection de la patine. D’ou l’avantage de traiter les bois avant toute opération.

Car si par malchance vous avez décapé, nettoyé, et encaustiqué avant d’avoir procédé au traitement de votre meuble, les trous auront été bouchés ce qui rendra leur accès très difficile.

Ensuite, voici 10 cas de figure que j’explicite.

TABLES DES MATIÈRES

Cas 1 : meuble terne, ayant perdu sa patine.

Cas 2 : meuble sale taché d’eau.

Cas 3 : meuble sale, taché d’encre, de rouille etc…

Cas 4 : meuble qui a reçu un vernis par-dessus la cire.

Cas 5 : meuble très sale et totalement défraîchi.

Cas 6 : meuble précieux verni au tampon.

Cas 7 : bouchage – rebouchage des trous et fentes.

Cas 8 : Meuble vermoulu ou bancale.

Cas 9 : Meuble présentant des chocs.

Cas 10 : Décapage : glaces, marbres, moisissures.

IMPORTANT !

Avant tous travaux, lire entièrement toutes les documentations.

Cas 1: Nettoyage d’un meuble terni, pour lui redonner sa patine.

Voici comment faire une superbe patine sur meuble (Massifs ou plaqués).

Sur les meubles massifs :

Passer avec un pinceau, de l’essence de térébenthine. Laisser agir 5 à 10 mn, pour dissoudre la vieille cire.

Ensuite essuyer énergiquement avec un tissu genre vieux draps, en coton gratté non pelucheux, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de térébenthine sur le meuble. Cela aura pour effet d’enlever partiellement la vieille cire.

Pour tous les meubles plaqués :

Comme certaines armoires, commodes, chevets, guéridons, secrétaires, utiliser non pas un pinceau, mais un chiffon imbibé d’essence de térébenthine pour enlever le trop plein de la vieille cire, en appuyant très fort.

Et ensuite, essuyer avec un autre chiffon sec au fur et a mesure de votre travail, jusqu’à ce que le meuble soit parfaitement propre.

IMPORTANT !

Il est déconseillé pour ces meubles plaqués, de trop laisser pénétrer l’essence de térébenthine, donc essuyer de suite après avoir passé l’essence de térébenthine sans attendre, pour ne pas qu’éventuellement décoller le placage.

Car qui dit meuble plaqué dit placage collé, ce qui le rend fragile par rapport à un meuble massif qui lui ne risque rien.

Attendre 5 heures environ avant de cirer !

un ébéniste à la retraite

Ensuite, pour les meubles plaqués ou massifs, avant de cirer, faire un lustrage avec la laine d’acier, de préférence 00, ce qui va égaliser tout en nettoyant le meuble, favoriser considérablement sa future patine, et ce avant de cirer comme dit ci-dessous.

Cirer avec un pinceau moyennement souple, avec une cire genre Baume des Antiquaires Spécial pour meubles anciens. Ces cires sont vendues dans le commerce ou en droguerie. Marque Véraline ou Diamantine.

Elles sont de différentes couleurs : noyer ou cerisier ou chêne clair ou chêne foncé, voire même de couleur brun foncé (idéal pour les meubles très rustiques).

Vous trouverez également de la cire incolore, cette cire vous allez l’utiliser principalement pour les meubles précieux, car elle permet de ne pas changer la teinte de votre meuble et donc de garder leur couleur d’origine de bois naturel (pour le noyer, le noyer blond, le merisier, et le merisier clair ou le chêne clair).

Après avoir ciré, ATTENDRE 10 MINUTES environ !

Puis il faut égaliser le surplus de cire avec le chiffon cireux déjà utilisé (plus haut), afin d’éviter les épaisseurs faites au pinceau. Car une cire légèrement colorante fait en séchant des taches plus sombres là où il y a surcharge.

Il est important d’uniformiser et d’égaliser l’épaisseur de cire il vaut mieux une petite épaisseur de cire qu’une grosse épaisseur qui ne donne pas de bons résultats.

Pour une finition parfaite et qui durera 20 ans et plus, on doit recommencer l’opération de cirage un mois plus tard lorsque la patine est devenue très dure.

Toutefois d’après le 1er résultat obtenu, si cette patine est superbe, cette 2eme application que je conseille ne s’avère pas toujours nécessaire. A vous de voir, surtout quand on achète de la cire spéciale antiquaire en général très épaisse, car ces cires ont beaucoup plus de cire d’abeille que de térébenthine.

remarque : une cire bon marché lave plus qu’elle ne patine. Avec ces cires là , il est très difficile d’obtenir une très belle patine durable .

ASTUCE 1 – Pour avoir un bon résultat, contre-balancer les teintes des cires.

-Si le meuble est en noyer, cirez le avec du merisier, et vice-versa. Un meuble en Merisier ciré en teinte merisier, deviendra de plus en plus rouge. Un meuble en noyer ciré teinte noyer, deviendra de plus en plus sombre.

-Si le meuble est en chêne clair, qui n’a pas de veines colorées, la teinte chêne clair gardera le blond du chêne. Pour un blond qui tire sur le rosâtre, employez la teinte merisier, cela lui donnera une couleur chatoyante.

-Si le meuble est en chêne foncé, la teinte chêne foncé le foncera, et une teinte chêne clair lui laissera sa couleur naturelle.

ASTUCE 2 – Pour faire briller vos meubles, imitation vernis, comme dans les exemples.

-Essuyez le trop plein de cire passée au pinceau, en régularisant avec un chiffon, afin d’éviter une surépaisseur.

-Laissez sécher jusqu’à ce qu’elle ne poisse plus au doigt, et brossez avec une brosse plume d’oie où une brosse à habits.

-Laissez sécher encore 7 à 10 mn, puis essuyez énergiquement avec un chiffon doux, mais non pelucheux, genre polaire

Cas 2: Nettoyage d’un meuble sale et taché d’eau.

Passer de l’essence de térébenthine avec un pinceau: Laisser agir 5 à 10 mn, pour dissoudre la vieille cire.

Essuyer énergiquement avec un tissu genre vieux draps, en coton gratté non pelucheux. Jusqu’à ce que le meuble soit sec et qu’il n’y ait plus de térébenthine sur le meuble. Cela aura pour effet d’enlever partiellement la vieille cire.

Une fois le meuble essuyé, le décroûter avec de l’alcool à brûler à l’aide d’une laine d’acier extra fine 0 pour un bon résultat, et décaper plus rapidement, appuyer assez fort avec cette laine d’acier.

On trouve cette laine d’acier fine de Maille 0 ou 00 en rouleau de 5 kg, de 1 kg et également en chevaux de 250gr / 500gr. Elle est disponible dans certaines drogueries, et également à la maison du peintre car les peintres aussi l’utilisent pour patiner certaines peintures.

Cette laine d’acier extra fine 0 ou 00 permet d’éclaircir toute la surface comme un décapage. Elle a l’avantage de ne pas rayer le meuble et de favoriser la future patine. Changez le tampon lorsque celui-ci est encrassé : car un tampon encrassé raye le meuble.

Essuyez au fur et à mesure des passages du tampon, afin que l’alcool à brûler ne sèche pas avec la saleté que vous avez décapée. À défaut, il vous faudra recommencer l’opération.

Antique Authie

À ce stade vous avez un meuble super nettoyé et propre. Mais il a gardé sa couleur d’origine.

Pour le revigorer comme à ses premiers jours, passez une teinte à l’essence la meilleure étant Mauler.

IMPORTANT :

Passer une teinte à l’essence de noyer pour le noyer, de cerisier pour le cerisier.

Par contre pour cirer, il faut passer de la cire noyer sur le cerisier, et de la cire cerisier sur le noyer. Puis laisser sécher 24h.

Pour une meilleure finition, lustrer le meuble avant de le cirer, avec la laine d’acier 0,ou 00 superficiellement, sans trop appuyer afin de ne pas enlever la couleur, ou appuyez davantage si vous n’avez pas passé de couleur. Ensuite cirer avec un pinceau.

À SAVOIR :

Les meubles en bois précieux, tels que noyer, cerisier, bois de rose, étaient rarement teints à l’époque, car la couleur des veines de bois avaient du caractère, comme on le dit dans le métier, et n’avaient donc pas besoin de couleurs supplémentaires. Pour ces meubles donc, utilisez une cire incolore.

Par contre si vous voulez changer ou accentuer sa couleur, utilisez dans ce cas les cires qui sont légèrement teintées.

Les meubles teintés étaient généralement le poirier, le frêne, le hêtre, le chêne, le peuplier.

Ces meubles n’ayant pas de veines, les ébénistes utilisaient des teintes afin d’imiter la couleur des bois précieux.

Cas 3 : Comment ôter des taches sur les dessus de vos meubles !

Telles que l’encre ou la rouille, ou des taches qui ne sont pas parties au décapage du cas 2 ci-dessus.

Ces taches rebelles peuvent s’enlever avec un produit appelé éclaircisseur qui de par sa fonction détachera en même temps qu’il éclaircira la plupart de vos taches.

Tout d’abord, comme le cas 2, nettoyer à fond votre dessus à l’aide du tampon laine d’acier et aussi l’alcool à brûler, de façon que l’on obtienne un dessus très propre et débarrassé de sa cire.

Si vous avez des taches de gras, passez ensuite sur la tache, du citron vert afin de dégraisser au maximum votre dessus. Car ce produit n’agira que sur une surface très propre et non graisseuse.

Une fois le meuble bien sec et nettoyé, passer ce produit éclaircisseur au pinceau en insistant sur les taches. Laisser sécher complètement. En séchant les taches disparaissent petit à petit. Votre dessus sera éclairci et reflètera une légère teinte dorée.

Si les taches ne sont pas entièrement disparues, vous pouvez renouveler l’opération. Cela donnera un meilleur résultat. Par contre comme votre dessus aura été éclairci, vous allez être dans l’obligation d’effectuer un rattrapage de teinte qui devra être de la même couleur de votre meuble.

Une fois le meuble teinté, passer légèrement de la laine d’acier 0, ou 00 ce qui va rabattre les pores qui sont remontées et favoriser votre future patine. Si la couleur que vous avez obtenue est celle du meuble, vous allez appliquer une cire incolore. Si après avoir fait briller votre dessus de meuble, celui-ci vous parait plus clair, faire une deuxième application, avec une cire Baume Antiquaire de la couleur de l’essence de votre bois, qui elle, va teinter. Dans la majeure partie des cas, on est obligé de cirer trois ou quatre fois afin d’obtenir un dessus glacé. (Espacer le plus longtemps possible les applications de cire.)

REMARQUE

Les dessus sont exposés à une lumière directe c’est la raison pour laquelle il est préférable que le dessus soit plus foncé, de façon à corriger cette clarté qui éclaircit votre dessus et d’avoir une teinte qui va ressembler à la couleur du reste du meuble.

Si toutefois, la première fois vous n’avez pas réussi la teinte de votre meuble, il vous est toujours possible de rattraper en nettoyant à nouveau ce dessus à l’aide de la laine d’acier 0 et de la cire incolore. Elle va alors vous enlever la cire teintée et vous permettre par la suite de recommencer avec une différente cire teintée claire ou foncée.

IMPORTANT

Lorsque vous avez passé la cire incolore avec cette laine d’acier, vous allez l’égaliser sans attendre et sans appuyer, ensuite essuyer énergiquement lorsque c’est bien sec, votre dessus, avec un chiffon genre draps. Cette cire incolore a pour but de nettoyer et non de dissoudre la teinte que vous aurez éventuellement donnée au meuble au préalable.

Un éclaircisseur peut également être utilisé pour l’ensemble de votre meuble qui aura été nettoyé au préalable. Vous allez donc obtenir un noyer, un cerisier ou un poirier blond. Ainsi que pour le chêne voire même le peuplier une couleur blonde.

Dans ce cas là, si la couleur vous plait, vous cirez directement après avoir passé la laine d’acier une cire chêne clair ou incolore pour tous ces bois. Et vous obtiendrez un magnifique blond, et donc un meuble superbement éclairci.

Vous pouvez cependant corriger la couleur désirée avec une cire plus ou moins foncée. Toujours attendre entre chaque couche de cire, et après avoir égalisé avec un chiffon, que cette cire soit bien sèche avant de la lustrer pour conserver la teinte souhaitée.

ATTENTION

Par la suite, évitez de recirer votre meuble, car la nouvelle cire risque de décaper la couleur que vous avez donnée à votre meuble. Sauf si vous avez passé une couleur à l’essence et si la première cire que vous avez appliquée était incolore.

ASTUCE DE LUSTRAGE

Il est conseillé par la suite de lustrer avec votre vieux chiffon qui est imbibé et ce en travers du sens de la fibre du bois, puis toujours avec ce chiffon, d’égaliser dans le bon sens du bois. Cela a pour effet de donner un super brillant et d’enlever les traces.

Cas 4 : Un meuble ancien qui a été vernis par-dessus la cire.

Les meubles anciens n’étaient pas vernis, hormis les secrétaires et les meubles précieux en marqueterie, qui eux étaient vernis au tampon en plusieurs couches de gomme laque.

On est donc en présence dans ce cas 4, d’un meuble qui a été vernis sur de la cire, même si ce meuble auparavant a été décapé, cette cire est toujours sous le vernis, car la cire est rentrée au fil du temps en profondeur environ 1 mm.

Donc compte tenu de ce support, le vernis ne tient pas et il sera donc facile de décaper le meuble.

Donc utiliser un décapant léger, genre Décapex

Passer au pinceau ce décapant , ensuite quand le verni a cloqué, l’enlever, avec une spatule, et pour les sculptures ou les moulures, a l’aide d’un tampon laine d’acier 0, imbibé d’alcool à brûler, car seule la laine d’acier enlèveras correctement le vernis.

-Répéter l’opération si nécessaire une seconde fois

-Pour finir Nettoyer entièrement le meuble à l’alcool à brûler avec la laine d’acier 0 ou 00 – Essuyer-le tout avec un chiffon (genre vieux draps), pour enlever le restant de saleté.

– Pour lustrer le bois avant de teinter, repasser a nouveau et a sec de la laine d’acier 0 ou 00 cela va favoriser le brillant de votre future patine.

-Cirer à l’aide d’un pinceau moyennement souple, avec une cire achetée dans le commerce, de marque Véraline noyer ou cerisier ou chêne clair ou chêne foncé.

Attendre 10 minutes environ.

Ensuite égaliser le surplus de cire avec le chiffon cireux (utilisé plus haut), afin d’éviter les épaisseurs faites au pinceau.

Car en séchant une cire légèrement colorante fait des taches plus sombres là où il y a une surcharge de cire. Il est important d’uniformiser et d’égaliser l’épaisseur de cire car il vaut mieux une petite épaisseur de cire qu’une grosse épaisseur qui ne donne pas de bons résultats !

Pour une finition parfaite et qui dure 20 ans, recommencer l’opération de cirage un mois plus tard lorsque la patine est devenue très dure.

Cette 2ème application ne s’avère pas toujours nécessaire, surtout quand on achète de la cire spéciale antiquaire, car ces cires contiennent beaucoup plus de cire d’abeille que de térébenthine.

Remarque !

Les cires bon marché lavent plus qu’elles ne patinent. Avec ces cires il est très difficile d’obtenir une très belle patine.

ASTUCE 1 : Pour obtenir un bon résultat, contrebalancer les teintes des cires :

-Si le meuble est en noyer, cirez le avec du merisier, et vice-versa. Un meuble en merisier ciré en teinte merisier, deviendra de plus en plus rouge. Un meuble en noyer ciré teinte noyer deviendra de plus en plus sombre.

-Si le meuble est en chêne clair, et qu’il n’a pas de veines colorées, la teinte chêne clair gardera le blond du chêne. Pour un blond qui tire sur le rosâtre, employez la teinte merisier, cela lui donnera une couleur chatoyante.

-Si le meuble est en chêne foncé, la teinte chêne foncé le foncera, et une teinte chêne clair lui laissera sa couleur naturelle.

Cas 5 : Meubles rustiques, pétrins, escouladous, tables de ferme, souvent défraichis, très sales, tachés, fumés.

Dans ces cas de figure, on est obligé d’avoir recours à l’eau oxygénée.

S’ils ne sont pas excessivement sales, on les nettoiera à la lessive saint Marc.

Ce procédé est uniquement préconisé pour des meubles massifs qui ne comportent pas de panneaux ; exclure les armoires, buffets, commodes et les tables bureaux. Il vous faut donc de l’eau oxygénée, à 130 volumes, en droguerie ou pharmacie sur demande.

Pour décolorer superficiellement le meuble, mettre dans un verre 1/3 d’eau oxygénée et 2/3 d’ammoniaque alcali. Ou décolorer complètement en profondeur, cas de meubles très très sales, faire l’inverse : 2/3 d’oxygénée et 1/3 d’ammoniaque.

L’ammoniaque permet à l’oxygénée d’être très active et rapide, l’oxygénée seule est très longue dans son activité .

Rafraichir à l’eau claire avec une éponge ou au jet d’eau. Car plus on décape sans rafraîchir, plus on décolore en profondeur le bois et on verra de moins en moins les veines du bois. De toute façon, quant on passe un meuble à l’oxygénée, c’est comme une coiffure. Il faut passer ensuite une couleur à l’essence genre Mauler.

TOUJOURS passer la laine d’acier énergiquement avant de teinter. Cela permet d’atténuer le voile blanchâtre, et de faire apparaître imperceptiblement les veines du bois.

Cas 6 : meubles précieux vernis au tampon ayant perdu leur brillance.

S’il y a des manques de vernis, passez sur le meuble une mèche (fibre de laine ou un chiffon très fin en fil , exemple draps coton) imbibée d’égalisateur, de façon régulière et surtout sans s’arrêter, ni insister car vous décaperiez le vernis.

Laisser sécher le vernis que vous venez d’égaliser. Cela dit c’est une opération très délicate à réaliser. S’agissant d’un meuble de valeur, mieux vaudra s’adresser à un spécialiste du vernis au tampon.

Si vous voulez améliorer la brillance de votre vernis, je vous conseille de cirer avec une cire incolore très épaisse, et par la suite lustrer énergiquement avec un chiffon. Cela donnera une bonne patine à votre meuble et donc une brillance supplémentaire qui rappellera votre vernis au tampon.

IMPORTANT pour ces meubles précieux :

– Ne pas faire de décapage au Décapex.

-Ne pas nettoyer au solvant, car souvent ces meubles précieux ont été plaqués à la colle à chaud et appliqués au marteau à plaquer.

C’est la raison pour laquelle le décapant décollerait le placage ou le boursouflerait. Seule la cire Baume antiquaire, cire incolore ou chêne clair, passée avec la laine d’acier, type Véraline, décapera et nettoiera, et vas éviter de boursoufler ou de décoller le placage.

-Encore une fois à mon avis, il est préférable compte tenu de la valeur de ces meubles précieux, qui sont pour la plupart vernis au tampon, de s’adresser à un spécialiste. Car il faut de longues années d’expérience et de pratique pour réparer et aussi refaire un vernis au tampon.

ASTUCE 3 : Ficelle du Métier d’Antiquaire

Pour tout meuble décapé ou nettoyé à l’alcool à brûler.

Si on ne veut pas passer de couleur et que l’on veut obtenir une superbe patine, pour faire ressortir uniquement la couleur naturelle de son bois, comme pour le cerisier, merisier ou noyer, il est très utile, voire même indispensable, de faire remonter la vieille cire qui se trouve dans le bois à l’aide d’une chaleur thermique. Cette cire sèche immédiatement, après avoir été remontée.

Le particulier se servira d’un Sèche-cheveux. (Qui ne brûle pas le bois ! !) Surtout ne pas utiliser de chalumeau pour faire remonter la cire, car vous risqueriez de brûler le bois. On trouve aussi un appareil professionnel dans le commerce, qui n’est pas très onéreux (décapeur thermique).

Brosser à la plume d’oie, et par la suite au chiffon doux, pour faire briller. Et si cette brillance n’est pas satisfaisante, on pourra l’augmenter par une légère couche de « cire très épaisse. » pour faire un glaçage .(voir page 10).

Pour épaissir une cire pour un glaçage :

Paire chauffer la cire qui contient des solvants, la faire bouillir dans une boite en fer à la rigueur, afin d’évaporer les solvants qu’elle contient. Arrêter l’opération quand vous avez épaissi suffisamment la cire.

IMPORTANT : Ne pas faire chauffer la cire sur une flamme, mais sur un poêle ou une plaque électrique .

C’est pourquoi cette cire épaissie que vous allez passer au chiffon, va permettre de ne pas décaper la vieille cire que vous aurez passé du temps à la faire remonter. Vous obtiendrez ainsi à la fin de votre opération un glaçage inégalable, grâce a la sous-couche de la vieille cire que vous aurez fait remonter avec le thermique ou sèche cheveux.

CAS 7 : bouchage et rebouchage : très important pour obtenir une finition parfaite.

Le meuble a repris sa splendeur des premiers jours, mais il reste quelques fentes ou trous de nœuds plus ou moins gros, qui eux n’ont pas été bouchés par la cire, car seuls les trous de vers appelés vrilles ou trous de grisous ont étés bouchés avec la cire que vous avez appliquée.

(Sauf le trou du charançon qui lui est beaucoup plus gros et qui a creusé des galeries plus ou moins profondes)

Alors comment les boucher pour les rendre pratiquement invisibles ?

Avec de la cire à reboucher, une cire très dure en vente dans les drogueries qui se présente sous la forme de bâtonnets.

Avant l’emploi, pour qu’elle adhère bien, on la ramollit en la malaxent avec es doigts jusqu’à ce quelle devienne la plus molle possible. Ceci va faciliter considérablement l’opération du rebouchage.

ASTUCE 4

Autrefois les ébénistes fabriquaient « la cire dure à reboucher ».

Dans une cire pure d’abeille, cire incolore ou légèrement blonde, ils y mélangeaient la couleur correspondant à l’essence du bois à reboucher. En légèrement plus foncé.

Ensuite, il la faisait durcir en l’épaississant considérablement

On la fait chauffer sur le poêle ou sur une plaque électrique (surtout pas sur la flamme car la vapeur de la cire peut s’enflammer), jusqu’à quelle devienne très épaisse comme une pâte à pain, puis on la laisse refroidir.

Alors devenue très dure elle est prête pour boucher les trous ou autres. On trouve ces cires à reboucher de plusieurs couleurs : noyer, noyer clair, cerisier, merisier chêne foncé, et clair etc…

Opération de Rebouchage

-Pour boucher ou reboucher, il faut couper cette « cire à reboucher », avec un cutter ou un ciseau à bois afin d’obtenir de très fins copeaux. Couper jusqu à obtenir la quantité de cire dure dont vous avez besoin, en fonction de l’importance des trous.

-Ensuite la malaxer entre vos doigts et la rendre la plus molle possible (la chaleur de vos doigts va la ramollir)

-Puis l’introduire immédiatement dans tous les trous tandis qu’elle est encore chaude, avant quelle ne endurcisse. Sinon recommencer l’opération du malaxage.

-Une fois que la cire est bien dure, après repos, faire un affleurage à l’aide d’une spatule en bois ou en fer, qui ne raye pas, de manière qu’il n’y ait pas de surépaisseur, ne pas creuser !

-Ceci est aussi très utile pour boucher et affleurer le manque de placage (petit éclat), par exemple pour des tiroirs de commodes ou de guéridons ou des meubles plaqués marqueterie.

-Par la suite lustrer énergiquement pour la faire briller autant que votre meuble.

Ainsi, vous avez réussi la couleur de votre cire à reboucher, et vous avez obtenu un rebouchage parfait qui va se confondre au bois de votre meuble

Bon à Savoir

Ces cires dures étant mélangeables entre elles vous pouvez ajuster la couleur de cire à reboucher qui correspond a votre meuble.

Pour cela, faire des copeaux de différentes couleurs que vous ferez fondre ensemble, dans une louche ou cuillère, avec l’aide d’un chèche cheveux.

Lorsque ce mélange est très chaud, le remuer énergiquement avec un bâtonnet.

Remarque :

Opter pour une couleur légèrement plus foncée que le meuble, car une couleur plus claire fera apparaître votre rebouchage comme une tache, et la réparation ne sera pas discrète.

-Si vous avez des très gros trous ou fentes. Pour éviter que la cire ne s’enfonce au fil du temps, il faut au préalable : Boucher avec de la pâte à bois, faites par vous-même ou achetée dans le commerce.

ASTUCES 5

Pour faire de la pâte à bois :

Prendre de la sciure fine, celle par exemple de la ponceuse, et la mélanger avec de la colle vinylique colle blanche séchage rapide, type SADER.

A la préparation de votre pâte à bois vous pouvez mettre de la couleur.

Pour que l’on ne puisse pas découvrir la pâte à bois de dessous il est important, pour terminer correctement le travail du rebouchage, de ne pas remplir complètement le trou à reboucher, car il faut laisser la place à la cire à reboucher.

Dernières recommandations

Respectez bien l’ordre des travaux énumérés, en observant les temps et les produits à utiliser.

Vous obtiendrez des meubles très brillants et d’une patine excellente équivalente à celle des les antiquaires qui exposent dans les grands salons d’antiquités.

Gardez précieusement les chiffons qui vous ont aidés à lustrer, ils sont idéals par la suite, pour lustrer éventuellement vos meubles cirés. Car un chiffon neuf a plutôt tendance (surtout si la patine est récente) a enlever légèrement la patine.

CAS 8 : Meubles anciens vermoulus ou bancales

Certains profanes désirent savoir comment greffer les pieds des meubles de façon la plus facile et la plus solide.

La méthode que je vous livre n’est pas celle de la règle de l’art.

Mais les résultats que vous obtiendrez seront néanmoins solides, et se verront d’autant moins lorsqu’il s’agit des pieds arrière.

Pour les pieds de derrière, couper à la scie toute la partie vermoulue et arriver Jusqu’à la partie solide. A défaut, couper en prolongation de la traverse du fond de derrière.

Vous allez donc ajuster un carré de pieds, et le fixer avec 1 vis, très longue, dépassant au moins de 6 à 8 cm.

Pour cela faire un trou avec une mèche à bois, au centre du bois du pied, en le traversant. Ce pied peut être carré, rectangle ou rond. Le trou de ce perçage doit permettre à la vis de ne pas se visser dans cette partie de pied. Le trou doit être légèrement supérieur à la vis.

Ne pas oublier de fraiser, ce qui va permettre à la tète du vis d’entrer dans le bois. Une fois ce travail de perçage fait, pour positionner ce pied mettre la vis dans l’avant trou, et taper un léger coup de marteau sur la vis.

La pointe de cette vis aura laissé une trace sur l’autre partie ; vous allez donc prendre une mèche 3 fois plus petite que le diamètre de cette vis et percer assez profondément le plus droit possible, à l’endroit ou la vis a laissé une marque. Ceci a pour but, lorsque l’on va visser, d’éviter que le pied se fende, et d’autre part faciliter le vissage et sa solidité.

Ensuite, avant de visser le pied que vous avez ajusté, mettre de la colle à bois sur les 2 parties, et visser en serrant cette vis très fort .

Par contre, si votre pied à ajuster arrive au ras de la traverse, je vous conseille de faire un pied plus large de 4cm ce qui va vous de permettre de mettre une vis supplémentaire, qui elle, va se visser sur cette traverse, et donc consolider votre réparation : de plus elle ne se verra pas.

Pour les pieds de devant généralement moins abîmés, souvent il ne faut faire qu’une petite réparation : Soit avec de la pâte a bois (voir l’énoncé plus haut pour la pâte à bois) ou un petit morceau de pied que vous allez ajuster et percer (comme indiqué précédemment pour les pieds de derrière).

Après séchage, affleurer avec une râpe et poncer le tout, puis passer de la couleur plus sombre, ce qui a pour but de masquer votre réparation. De toute façon, le fond des pieds de devant est généralement plus sombre que le restant du meuble.

Ces réparations telles que je vous les indique, vous pourrez les faire aisément en tant que profane. Il va de soi qu’un ébéniste emploie des méthodes plus sophistiquées qui demandent du professionnalisme pour la réparation d’ancien. (Du moins pour ce qui concerne la greffe des pieds ; non pas pour la procédure de la pâte à bois.)

CAS 9: lorsque les meubles anciens présente des coups

La seule réparation possible est de faire remonter ces coups avec un fer à repasser.

Tout d’abord décaper le meuble jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cire. (idem cas N° 1) Ensuite mouiller la partie où il y a les coups, puis prendre un papier très épais ou mieux un carton genre carton de biscotte.

Passer dessus le fer très chaud mais pas brûlant, l’évaporation spontanée de l’eau va faire remonter les coups qui sont dans le bois. Recommencer l’opération plusieurs fois si nécessaire tant que les coups ne sont pas complètement remontés.

Pour votre information : les coups sur les meubles sont des tassements du bois : ils doivent donc impérativement remonter. Ce ne serait pas le cas s’il manquait du bois.

ATTENTION

Pour les meubles plaqués le bois se trouve sous le placage.

ll est pratiquement impossible de faire remonter les coups. D’autant que sous l’effet de l’eau et de la chaleur, le placage se décolle.

Par contre, si les coups sont devenus des trous, suivre ma méthode de bouchage à la cire dure.

2eme PARTIE DE LA DOCUMENTATION – Secrets d’Antiquaire

-Comment nettoyer et détacher tous les marbres (Pages de 15 à 19)

-Comment décaper les glaces d’armoire faire une bibliothèque (page 19 à 21)

-Comment désinfecter et assainir les meubles attaqués par La moisissure. (page 22)

Comment détacher les dessus de marbre : de coiffeuses, de chevets, de Commodes, de buffets ect…

En général les marbres les plus tachés sont très souvent les dessus de coiffeuses et de chevets.

Le marbre blanc est le marbre le plus tendre, et donc souvent altéré par les produits acides. Avec le temps ils noircissent ou brunissent dans son ensemble.

Quant aux autres marbres de couleurs que l’on trouve sur les commodes, principalement sont beaucoup moins tachés que sur les autres marbres. Mais ces marbres eux aussi présentent certaines fois des taches qui, en fait, dans la plupart des cas, ont enlevé le polissage du marbre.

Marbre blanc de coiffeuse ou autre, taches de noir ou de rouille ou de gras.

Attention ! le marbre gras peut parfois avoir été taché et comme s’est un marbre tendre et poreux, le gras a traversé le marbre.

Donc là, nous allons pouvoir atténuer en surface les auréoles faites par ce gras, mais la tache ne pourra pas être supprimé.

Cependant sur une longue période de travaux, on vas renouveler plusieurs fois l’opération. On peut réussir à le détacher.

Il y a 4 méthodes expliquées ici pour arriver à détacher les marbres.

1er cas -Marbre défraîchi, comment lui donner sa clarté du 1er jour ?

Vous allez prendre un éponge humide d’eau et y mettre de la lessive st marc ; vous allez passer énergiquement toute la surface du marbre et ajouter de temps en temps de la lessive st marc dans son état pur (poudre), laisser agir une bonne de 15 minutes, puis rafraichissez avec l’éponge rincée, l’ensemble de la surface du marbre que vous avez nettoyée.

Votre marbre aura blanchi, il vas falloir donc y redonner sa brillance. Vous allez donc y passer une cire spéciale pour marbre.

Ceci a 2 fonctions : elle vas patiner votre marbre et le rendre inaltérable. Cette cire a l’aspect d’une pâte blanche, mais en définitive est incolore. Elle est à base principalement de silicone et de produits spécial marbre.

Pour avoir de bons résultats renouveler en 1er lieu le nettoyage, ainsi que par la suite, l’encaustiquage spécial marbre ; vous aurez ainsi un marbre rajeuni et glacé.

En aucun cas, il ne reviendras pas neuf, ce n’est pas le but des méthodes de l’antiquaire

2eme cas – Marbre taché de rouille et autre.

Vous allez donc après l’avoir détaché comme dans le 1er cas ( lessive st marc), une fois le marbre bien sec, passez au pinceau un acide chlorhydrique et le laisser agir que quelques minutes , car si vous laissez l’acide, le marbre finirait par être rongé…

Donc rafraîchir le plus vite possible, avec une éponge très humide d’eau, et essuyer avec un chiffon.

L’acide chlorhydrique auras dissous la rouille , mais également, terni l’ensemble de votre marbre. Donc, il vas falloir cirer ce marbre avec la cire du 1er cas.

3eme cas – Le plus difficile à faire dans certains cas : les taches de gras.

Soit ce sont des taches qui sont en surfaces, ou elles ne disparaissent pas et là, elles sont donc en profondeur, voire même sur l’épaisseur de tout le marbre ; donc vous allez prendre, après avoir éventuellement employé l’acide chlorhydrique qui, elle n’auras pas détaché le gras, utilisez donc de l’acide citrique ou du jus de citron vert (beaucoup moins puissant que l’acide citrique et surtout pas dangereux, comme l’acide citrique).

Pour les taches en profondeurs, le jus de citron ne suffira pas. Vous allez être obligé de passer le marbre à l’acide nitrique, avec un masque, des gants et le passer sur toute sa surface.

Attention !

les vapeurs de l’acide citrique font des brûlures à l’émanation ( produit classé dangereux). Mieux vaut faire ce travail dans un local aéré.

4eme cas – Méthode radicale.

Mise à nu de votre marbre. Vous allez donc pour cela, poncer votre marbre, avec un papier abrasif, N° 320/380 voire même plus fin ( 420) si vous trouvez pour la finition.

Le ponçage se fait à sec, vous allez plier votre papier de verre en 3 parties et le passer le plus plat possible, avec vos 4 doigts.

Tapotez de temps en temps votre papier verre, pour décrasser cette poudre de marbre qui ne tient pas au papier verre.

Essuyer de temps en temps pour vérifier le travail que vous avez obtenu, sinon continuer à poncer, mais de façon uniforme. Votre marbre va devenir petit à petit comme neuf

Ensuite, il va falloir le polir comme font les marbriers. Finir à la fin de votre ponçage, avec un abrasif le plus fin que vous aurez trouvé (320/380/420).

Surtout pas de toile émeri, car même si les grains sont fin, ils sont plutôt destinés à poncer du métal.

En général les papiers abrasifs sont à base de poudre de diamants.

Une fois le travail de ponçage terminé, il vas falloir faire comme les marbriers, polir votre marbre, avec un polisch abrasif. (pâte abrasive de lustrage).

Soit vous avez un marbrier près de chez vous et vous lui demandez de la pâte à polir qu’il utilise tous les jours, ou sinon, la seule solution pour vous les particuliers, s’est d’utiliser la pâte à polir qu’on utilise pour rénover les peintures des voitures. Elles sont à base d’abrasifs et de silicone.

L’application se fait soit avec un bonnet à lustrer avec votre perceuse, ou soit à la main, avec un chiffon feutré. Un feutre serait idéal, par exemple, un feutre d’un vieux chapeau.

Le décapage est un travail qui demande de la patience et long à faire. Mais cela en vaut la peine, car un marbre aujourd’hui est devenu très cher.

De plus, refaire faire un marbre sur un meuble ancien, se verra énormément et feras perdre de la valeur à ce meuble.

Par contre un marbre rongé est irrécupérable, à moins de l’amener chez le marbrier auquel il va enlever une épaisseur de marbre, il ne vous garantira pas de ne pas casser le marbre. Par la suite pour la finition, reprendre les méthodes de cirer, du cas 1.

Attention ! L’inconvénient de ce dernier cas, est que l’on obtient un marbre plutôt neuf que ancien :

Il existe des produits d’éclaircisseurs qui sont à base d’acide sulfurique, mais ce sont des produits qui sont assez coûteux et qui parfois ne donnent pas de meilleurs résultats, que ceux que je vous énonce ci-dessus.

Les acides, les abrasifs, les cires spéciales pour marbres, vous allez pouvoir vous le procurer chez les droguistes. Certains supermarchés de bricolage détiennent surtout ces produits, mais pas tous.

Quant à la pâte à lustrer pour les voitures, vous la trouverez dans les rayons accessoires de voitures, dans le supermarchés. Ils sont appelés souvent rénovateur pour peintures de carrosseries. Vous pouvez également à titre indicatif, vous procurer cette pâte abrasive, chez les Carrossiers.

Je répète donc, que cette pâte abrasive n’est valable, que si l’on a été obligé de poncer le marbre.

ATTENTION le ponçage du marbre fait beaucoup de poussière fine, et est très volatile.

ÉNUMÉRATION DES PRODUITS À UTILISER pour détacher les marbres:

– Lessive st marc

– Jus de citron vert

– Acide chlorhydrique

– Acide citrique

– Papier abrasifs 320/380/420 (420 pour la finition.)

– Pâte à polir.

– Cire spécial marbre (fonction : isolation anti taches).

Comment décaper les glaces

Lorsque l’on a une armoire à glace, à une porte ou 2 portes, elle peut être Louis-Philippe pour les armoires à une porte ou Henri II pour les armoires à 2 portes.

Si vous voulez en faire de très belles bibliothèques, il faut donc conserver ce miroir, car d’une part il est très épais et d’autre part il est souvent biseauté.

D’où l’avantage de conserver ce miroir. Donc il va falloir décaper ces glaces.

DÉBUT des travaux : Vous prenez 2 trêtaux et vous posez votre porte, face intérieure.

En tout premier, comment enlever ces glaces ? Car pour les décaper on est obligé de les enlever de leur cadre.

Il faut donc enlever le panneau de protection. En général il y a de petite vis qui soutiennent ces panneaux et rarement des pointes.

Ensuite, une fois ce panneau enlevé, on accède donc à l’envers du miroir. Ce miroir est soutenu, calé avec des petits morceaux de bois par-ci, par-là, qu’il va falloir enlever avec prudence. Car ils sont pointés. Souvent les pointes ont rouillées à l’intérieur avec le temps.

Donc vous allez prendre un ciseau à bois et avec la partie plate du ciseau, enfoncez le tranchant, et doucement soulevez vers l’avant pour déloger ce morceau de bois avec les pointes. Évitez de toucher le carreau car vous risqueriez de l’éclater.

Une fois ce travail fait, vous allez donc enlever ce miroir en mettant la main dessous afin de le soulever.

Vous prenez donc le miroir de la main gauche, et vous continuez à le soulever et vous le mettez en travers du panneau, afin que vous puissiez le saisir par la suite, et le mettre debout, sur un carton épais, de façon que en le reposant de façon verticale, afin que vous ne fassiez pas de choc.

OPÉRATION DE DÉCAPAGE :

Tout d’abord vous allez enlever la peinture de protection marron. (pas de décapant, il vas falloir le faire à sec.) Cela s enlève très bien avec une spatule de peintre. Prenez une spatule de 3 ou 4 cm.

Vous allez donc commencer à n’importe quel endroit, mais le mieux est de commencer au milieu à enlever par morceaux cette peinture. Et par la suite, appuyez sur le coté déjà décapé de cette peinture, allez à l’avant énergiquement, et continuez à décaper cette peinture qui partiras en petits morceaux.

Une fois que l’on a commencé cela va très vite.

Si votre spatule n’est pas abîmée vous ne risquez pas d’abîmer votre carreau, car seul le diamant raye le carreau.

Une fois que vous avez totalement débarrassé cette peinture, vous avez donc le support du nitrate d’argent ou pour les très vieilles glaces, le mercure.

Pour le nitrate d’argent, le décapage sera rapide. Pour le mercure, le décapage sera beaucoup plus compliqué.

METTRE TOUJOURS DES GANTS.

Pour décaper ces glaces, je conseille de le faire à l’extérieur ou dans une cour ou dans un Jardin.

Vous allez prendre votre glace, et passer avec un pinceau de l’acide chlorhydrique dans son état pur. Mettre donc un masque, car les émanations de cet acide est nocif, et difficilement respirable. Laissez agir une dizaine de minutes, puis rafraîchir au jet d’eau. Ou avec une éponge et une grande bassine d’eau si vous êtes à l’intérieur.

Si vous êtes en présence du nitrate d’argent, vous allez pouvoir l’enlever sans difficultés. Peut-être, qu’il resteras ici ou là, quelques traces de ce nitrate d’argent, que vous allez enlever soit avec la spatule, soit avec la laine d’acier 0 et avec de l’eau.

Par contre, si vous êtes en présence, ce qui est rare, d’une glace au mercure qui s’est fait sous Louis-Philippe, le décapage de ce mercure vas être beaucoup plus difficile à enlever.

Vous allez donc , avec la laine d’acier insister avec de l’acide chlorhydrique en pressant très fort pour pouvoir l’enlever. Il est souvent nécessaire de passer cet acide chlorhydrique plusieurs fois.

Certains le font avec de l’acide nitrique, mais pour ma part, on n’ avance pas d’avantage. Alors, lorsque vos glaces sont entièrement décapées, bien les nettoyer avec de l’alcool à brûler, comme l’on nettoie des carreaux.

LA MISE EN PLACE DU CARREAU

Vous reprenez donc votre porte et le carreau qui correspond à cette porte.

Donc au préalable il faut éviter de mélanger le carreau des portes… donc pour cela, vous collez un morceau de scotch à la porte et sur le carreau d’une des 2 portes, afin que vous puissiez la reconnaître.

En principe, ces glaces sont interchangeables, mais pas toujours, car autrefois ils taillaient sur mesure, et certains laissaient peu de jeu.

Vous allez ensuite, une fois la glace posée, acheter une baguette (un carrelet) de dimension légèrement inférieur à la moulure de soutiens qui se trouve à l’extérieur.

Car, si cette baguette dépasse, cela va se voir….et seras affreux. Donc, attention, c’est important !

Vous allez donc après avoir au préalable ajuster et teinter, sur les quatre faces, poser les baguette de soutien avec des pointes fines, tète homme.

Il faut que cette pointe soit plus longue d’1 cm environ que le carrelet : exemple, si le carrelet est de 1,8cm la pointe doit être de 2,8cm.

Attention ! Que la pointe aille droit et non pas en biais, car vous toucheriez la glace, et vous la fendriez.

Ce procédé est le même que quand on change le carreau. Certains antiquaires le font avec une cordelière épaisse, mais pour moi, cela fait du bricolage.

Recommandation

Cette baguette, vous pouvez la poser à l’onglet, si vous avez une table de coupe, sinon au carré. Je conseille de teinter la baguette selon la couleur de votre intérieur de la porte ou de la nouvelle couleur que vous allez lui donner, de passer de la couleur sur les 4 faces du carrelet (de la baguette), car la face qui est appliquée sur le carreau, et va s’apercevoir à l’extérieur

Ainsi, vous allez obtenir une magnifique bibliothèque avec ses carreaux d’origine, souvent biseautés.

Par contre, il va falloir teindre l’intérieur de votre bibliothèque à la couleur de votre armoire, car l’intérieur, surtout les panneaux arrière sont en peuplier et donc blancs.

Pour parfaire votre bibliothèque, vous allez teindre aussi les étagères, si le chant de vos étagères sont plates, je vous conseille pour une meilleure finition, d’y mettre un demi rond, cela seras beaucoup plus joli. Et cirer le devant du chant de cette étagère. Cela est du travail, mais le résultat est appréciable.

Respectez bien l’ordre des travaux que je vous ai énumérés surtout pour le décapage des glaces en observant les temps et les produits à utiliser.

Petite astuce : Gardez précieusement les chiffons qui vous ont aidés à lustrer, ils sont idéals par la suite, pour lustrer éventuellement vos meubles cirés. Car un chiffon neuf a plutôt tendance (surtout si la patine est récente) à enlever légèrement la patine.

Comment désinfecter et assainir les meubles attaqués par la moisissure ?

Ce sont des Meubles attaqués par des champignons microscopiques.

On trouve parfois des meubles dans cet état , en général ces meubles sont dans la plupart des cas, dans des maisons fermées depuis des années et souvent ces meubles étaient dans l’obscurité et dans l’humidité, ce qui est très favorable pour les vers de bois, et les champignons ( moisissures).

Donc votre meuble est attaqué par des champignons microscopiques.

La méthode pour désinfecter et assainir les meubles :

Tout d’abord, pour les intérieurs de meubles, vous allez passer avec une éponge de la lessive st marc, celle-ci qui est en poudre, vous la délayez avec un peu d’eau. Vous allez donc passer votre meuble à l’intérieur avec cette lessive. Laisser agir quelques minutes et rafraîchissez avec une éponge humide le bois intérieur. (Pas à grande eau.)

Vous essuyez ensuite avec un chiffon et vous verrez que la saleté avec les champignons (moisissures), vont sensiblement partir. Donc à ce stade votre meuble est assaini. Toutefois, si le résultat ne vous parait pas satisfaisant, recommencer éventuellement le lendemain, lorsque le meuble est bien sec.

Par contre, pour les étagères, vous pouvez si elles sont tachées de noir, d’encre ou de rouille, les décaper à l’oxygénée. Le mode d’emploi se trouve dans la documentation.

Par la suite, lorsque votre meuble est bien sec, il faut passer une couleur à l’essence, chêne clair ou foncé, comme vous voulez. L’odeur de cette couleur à l’essence est persistante, et enlève les mauvaises odeurs du buffet.

Je conseille également si vous ne voulez pas mettre des produits alimentaires dans le buffet, de passer l’intérieur au XYLOPHENE, en 1 ou 2 fois.

Cette solution est radicale pour le traitement des vers, mais également est un fongicide. D’autres méthodes peuvent également être employées, mais les produits sont plus dangereux à passer.

Passer l’intérieur à l’acide nitrique ou chlorhydrique, mais ces produits doivent être passés à l’état pur, et donc vu que c’est l’intérieur d’un meuble il faut se munir d’un masque car les émanations provoquent des brûlures

Vous pouvez également cirer l’intérieur avec une cire incolore, cela a pour but de donner une très bonne odeur à votre meuble, mais attention si vous mettez du linge à la longue, cette couleur vas tacher votre linge.

Certains antiquaires ne le disent pas, mais cela doit être signalé.

Après avoir passé la couleur à l’essence laissez bien sécher le meuble, et une fois sec, essuyer énergiquement l’intérieur pour enlever la poussière de la teinte, qui est remontée en séchant.

Stéphane

Je suis un brocanteur Samarien, installé dans la vallée de l'Authie.

Cet article a 2 commentaires

  1. Darry

    Ma « cire des antiquaires » a séché puis je la récupérer?

    1. Stéphane

      Bonjour, vous pouvez essayer de la passer au bain-marie pour la ramollir. Sinon, rajouter un peu d’essence de therebentine.

Laisser un commentaire